Être un bon ostéopathe ?

La vision de l’ostéopathie.

Depuis très jeune, j’ai toujours voulu soigner les gens. Mon choix s’est d’abord porté sur la kinésithérapie seule méthode manuelle dont j’avais entendu parler à l’époque.

J’étais attiré par la possibilité qu’elle offrait de pouvoir apporter un soulagement aux patients sans avoir recours à l’utilisation d’une aide médicamenteuse ni chimique.

Au fur et à mesure de mon cursus scolaire, j’ai découvert l’existence d’autres thérapies manuelles dont certains vantaient l’efficacité redoutable sans manquer d’y ajouter une part de mystère : on ne savait pas trop par quel moyen le patient était soulagé mais, force était de constater qu’elles obtenaient des résultats.

Ayant l’esprit plutôt cartésien et un besoin de comprendre le pourquoi des choses, j’ai décidé de suivre des études classiques de masseur kinésithérapeute. C’était une des seules formations reconnue par le ministère de la santé et elle permettait d’obtenir un diplôme d’état.

Elle m’a permis d’acquérir des bases solides en anatomie, physiologie et pathologie. J’y ai appris des techniques manuelles validées scientifiquement.

Une fois le diplôme en poche , je suis parti travailler en cabinet libéral pour pouvoir être confronté aux pathologies du quotidien . Cependant, je me suis vite aperçu que si j’avais été bien formé pour prendre en charge des patients après une opération, il était loin d’en être de même pour ceux souffrant de maux de dos, d’épaules, de tendinites ou autres problèmes rhumatismaux auxquels la majorité d’entre nous sont confrontée au moins une fois dans leur vie.

C’est donc dans l’optique d’enrichir mon champ de compétence que je me suis tourné vers l’ostéopathie, méthode manuelle permettant de traiter les patients en libérant les zones de tension siégeant au niveau des os, articulations, viscères et autres tissus mous.

Le travail de l’ostéopathe vise à rééquilibrer le corps dans sa globalité en faisant appel à des techniques de soins manuelles et naturelles. Il va ainsi maintenir et/ou restaurer la mobilité des différentes structures de l’organisme afin de relancer les capacités d’auto-guérison du corps.


Un bon ostéopathe à Cugand ?

Du point de vue du patient, un « bon » ostéopathe est un thérapeute qui va lui permettre de guérir, au mieux de le soulager.

De mon côté, je ne peux promettre de guérir ou soulager tout le monde mais je m’efforce, pour chaque patient que je reçois, à réfléchir à la meilleure prise en charge possible grâce aux moyens thérapeutique dont je dispose.

Prendre le temps de discuter avec son patient est un bon moyen de comprendre ses maux et pouvoir anticiper les soins.

Par exemple, nous savons que le corps humains et le champs d’application qui en découle, évolue chaque jour. Du coup, j’aime à croire que la formation continue et la mise à jour régulière des connaissances est un moyen essentiel et incontournable pour pouvoir se perfectionner et continuer d’élargir le savoir.


Formations suivies

Masseur kinésithérapeute 2006

Ostéopathe 2011

Nutrition et diététique 2014

Initiation au travail structurel crânien 2015

Upgrade pubalgie 2015

Traitement ostéopathique du bébé et de l’enfant de la naissance à l’âge orthodontique 2015

Technique spécifique d’absorption de hernie discale lombaire 2016

Dépistage, prévention et traitement des déformations de la tête des bébés 2016

Prise en charge des pathologies du coureur à pied 2017

Reboutement 2017

Traitement ostéopathique des céphalées en ostéopathie structurelle 2018

Accompagnement ostéopathique d’un traitement orthodontique 2018